Flash Info

INVENTAIRE DU PATRIMOINE
vendredi 19 mars 2021

en savoir plus

ANALYSES DE LA QUALITE DE L'EAU
lundi 5 avril 2021

en savoir plus

CONSEIL MUNICIPAL 13 Avril 17h30
mardi 6 avril 2021

en savoir plus

NOUVELLE CARTE NATIONAL D'IDENTITE
mardi 6 avril 2021

en savoir plus

FERMETURE DE LA ROUTE ENTRE PRADES ET SAINT MICHEL DE CUXA
vendredi 9 avril 2021

en savoir plus
RESTRICTIONS DE CIRCULATION EN AVAL DE TAURINYA (voir l'arrêté dans le flash info) ...

Patrimoine

Patrimoine naturel

Fillols est situé dans le Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes qui englobe le versant nord du massif du Canigou, et compte plus de 1000 espèces végétales et animales. Ces richesses naturelles ont justifié la création de zones de protection spéciale, zones qui incluent Fillols.

Massif du Canigou, un site riche en habitat naturel, faune et flore

La forêt domaniale du Canigou, d’une superficie de 7 820 ha, avec une altitude variant de 2 150 à 2 784 m, est aux portes de Fillols. Le patrimoine naturel y est très riche. Habitat naturel : forêt, lande, pelouse. Faune : isard, chat sauvage, loutre, chevreuil, cerf, sanglier, desman des Pyrénées, chauves-souris, lagopède alpin, perdrix grise, faucon pèlerin, aigle royal, gypaète barbu, grand tétra, chouette de Tengmalm, apollon. Flore : pin à crochets, rhododendron, genêt purgatif, fétuque, azal.
Le Massif du Canigou est une zone spéciale de conservation des habitats naturels, de la faune et de la flore sauvages, site de la directive « habitat, faune, flore », qui inclut la commune de Fillols, (https://inpn.mnhn.fr/site/natura2000/FR9101475).

Une zone de protection spéciale des oiseaux

Fillols est encore en Zone de protection spéciale (ZNP) définie par de la directive « oiseau » pour la conservation des oiseaux sauvages, précise l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN) https://inpn.mnhn.fr/docs/natura2000/fsdpdf/FR9110076.pdf.

La ZPS abrite une avifaune de montagne riche et diversifiée, tant au niveau des rapaces que des passereaux et des galliformes. Elle est également fréquentée régulièrement par deux couples de Gypaètes barbus et, en été, par un nombre conséquent de vautours fauves (entre 40 et 120 individus) en provenance du territoire espagnol. Enfin la ZPS est située sur un axe de migration important, en particulier pour le vautour percnoptère, les milans, la bondrée apivore et les cigognes.
Le dépliant des oiseaux du Canigou est disponible sur https://www.canigo-grandsite.fr/content/des-milieux-naturels-pr%C3%A9serv%C3%A9s

Patrimoine bâti

Le patrimoine religieux

L’église Saint-Félix : citée pour la première fois en 1094 dans le testament de Guillaume Ramon, comte de Cerdagne. L’église actuelle date de la fin du XIIème siècle. Elle dénote un style roman avancé, tant par sa nef, dont la voûte dessine un arc brisé, que par son abside en hémicycle, entièrement en granit taillé à l’extérieur et à l’intérieur, et qui présente pour toute ornementation une frise de dents d’engrenage soulignant la corniche, comme à Corneilla de Conflent. Par contre les arcatures sont absentes, et son clocher possède des baies géminées sur les quatre faces de son unique étage. Il a été bâti contre la porte latérale de l’église. Le clocheton métallique date du XIXème siècle. Les deux cloches sont baptisées : Augusta-Catherina et Joséfa-Maria. Les statues de Saint Félix de Gérone avec sa meule, de Saint-Pierre et de Saint-Maurice, du XVIIIème, sont près du maître-autel. Dans la chapelle méridionale se trouve un christ en croix.

La chapelle Saint-Pierre : siège d’une prévôté de l’abbaye de Cuxa, présente une abside semi-circulaire en pierre de taille. Jusqu’au XXème siècle, propriété de « la Société des Mines de Fillols », elle est aujourd’hui privée et en ruine.

Le patrimoine minier

Les gîtes ont été exploités dès la plus haute antiquité. La découverte d’objets romains et de scories permet de situer l’extraction du fer très riche en manganèse dès le 2ème siècle avant JC. Longtemps propriété de l’abbaye de Saint-Michel de Cuxa, la mine fut tour à tour exploitée, cédée à différentes Sociétés Minières (avant de devenir en 1936 la « Société des Mines de Fillols »). Son exploitation cessera en 1957. A noter qu'un câble aérien de 6 km courant jusqu’à la gare de Ria permettait, à l'époque, l'envoi du minerai vers les sites de traitement et que Fillols possède le seul puits de mine sur le Canigou creusé à plus de 60 mètres de profondeur.